Tout savoir sur la lettre de crédit SBLC et le crédit documentaire

Toutes les transactions commerciales, financières ou bancaires, ont comme trace, la présence de certain document. Pour ce qui est des échanges commerciaux, la lettre de crédit ou la SBLC (Stand By Letter of Credit), et le crédit documentaire constituent les garanties de livraison et de paiement entre l’acheteur et le vendeur.

 

Quelle est la différence entre la lettre de crédit et le crédit documentaire ?

 

Bien qu’ils soient utilisés dans le même contexte, ils sont bien différents l’un de l’autre, et  l'explication détaillée sur leurs natures, permettra de relever cette différence.
Le crédit documentaire

C’est l’engagement que prend une institution financière, à couvrir les transactions commerciales d’un acheteur, auprès d’un vendeur. Cette intervention n’est nécessaire que si un délai a déjà été fixé entre les deux partis, selon les termes du contrat.
La lettre de crédit

Cette documentation n’est émise, que si au début de l’opération, la banque à notifier au vendeur qu’il sera chargé de couvrir les frais. C’est-à-dire que dès le départ le vendeur est informer que c’est la banque de l’acheteur qui le paiera. Dans ce cas de cas de figure, l’institution bancaire, joue le rôle d’assureur.
On peut déjà se faire une idée de ce qui différencie ses deux éléments. D’un côté, l’un se déclenche en cas d’impossibilité de paiement et l’autre, bien avant la date de paiement. Dans les deux cas, le vendeur est favorisé.

 

Quels sont les avantages à établir une lettre de crédit et un crédit documentaire ?

 

Tous les avantages sont en premier lieu pour le compte du vendeur. Faire recourir à la SBLC, aide à rassurer ce dernier, et accélère les négociations. Vu que c’est la banque, qui dispose de toutes les responsabilités, l’acheteur, peut se faire des économies, le temps que tout soit correct. C’est la forme de garantie la plus utilisée, par des structures avec un niveau d’échange s’élargissant à l’international.
Le crédit documentaire dispose également des mêmes avantages, avec comme plus, le fait qu’il se négocie très facilement avec les banques et n’est pas coûteux, contrairement à une lettre de crédit.