Les aides d’états à l’endroit des personnes âgées

Les personnes du troisième âge, souffrent en silence. À un certain âge, elles ne sont plus en mesure de travailler, parce que sous le faix de l’âge, ou de la maladie, ou encore d’un handicap. Plusieurs organismes ont vu le jour, pour apporter un support, aux personnes âgées, qui autrefois étaient jeunes. Les différents États ne restent pas en marge de ces mutations et apportent aides et assistances à ces personnes défavorisées.

Difficultés des personnes âgées

L’homme naît, vit et meurt. Au cours de sa vie, plusieurs transitions s’opèrent : le passage de l’enfance à la jeunesse, de la jeunesse à l’âge adulte. La dernière transition est celle de l’âge adulte à la vieillesse, avant de payer son tribut à la nature.
Pendant les deux premières transitions, il urge d’établir un vrai programme de vie. Ceci dans la mesure d’éviter la surprise d’être sans le sous, quand la vieillesse frappera à la porte. Ce n’est pas ce qui se remarque. La plupart des personnes âgées ont de tout temps, mal géré leurs vies, et tutoient la misère au jour le jour. C’est encore pire quand elles sont sujettes à un handicap ou à des maladies sévères. Elles éprouvent du mal à joindre les deux bouts, dans tous les aspects de leur vie.

Les États face aux problèmes des personnes âgées

Plusieurs systèmes sont développés pour aider les personnes du troisième âge. Il y a par exemple un système d’allocation auxquels ils doivent souscrire dans la jeunesse pour pouvoir s’offrir des jours moins pénible. Ils peuvent s’affilier à des caisses de retraite pour épargner.
Des organisations non gouvernementales et certaines confessions religieuses s’organisent pour venir aux vieux complètement démunis. Dans certains pays, l’État subventionne des maisons de retraite aujourd’hui appelées EHPAD (Établissements d’Hébergement pour les Personnes Âgées Dépendantes.